Le groenlandais

Unknown-2

Le groenlandais

Pays d’origine : Groenland ( un peut logique vue son nom )

Groupe : Groupe 5 (chien de type spitz et de type primitif)

 

Il résiste à des températures allant de – 50 ºC à 35 ºC.

Parmi les différents chiens de traîneau, c’est le Groenlandais qui est le plus près du loup.

ATTENTION : Il perd énormément de poils lors de la période de mue.

Il possède une santé de fer.

La ville ? : Jamais de la vie!

Hauteur au garrot:

60 cm et plus  pour le mâle

55 cm et plus  pour la femelle

Pour son Poids :

De 30 à 40 kg

Il vit en moyenne de 13 à 15 ans.

Son poil est droit et rude. Son sous-poil est doux et épais.

Toutes les robes sont admises pour le chien du Groenland. Les albinos ne sont toutefois pas reconnus.

Vie en appartement : Garder son Groenlandais dans un appartement devrait être formellement interdit par la loi. Il aime beaucoup trop la nature!

 

L’origine du chien du Groenland

La race existe en Antarctique depuis les temps anciens : c’est une des plus anciennes sur la planète! Ces chiens vivent nomades pendant longtemps avant d’être domestiqués et de devenir sédentaires. Ils sont les chiens préférés des eskimos depuis des générations. Méconnus du reste du monde pendant longtemps, ils sont découverts lorsque les explorateurs maritimes mettent le pied dans le nord. Paul-Émile Victor, l’explorateur français, ramena plusieurs spécimens en Europe aux environs de 1930, ce qui contribua à la reconnaissance de la race.

La sélection des chiens est principalement réalisée afin de trouver les meilleurs travailleurs. On veut des spécimens solides, endurants, tenaces et très forts. Ils accompagnent leurs maîtres à la chasse à l’ours, ils gardent les propriétés et ils servent aussi à la tire des traîneaux.

La race est encore utilisée au Groenland mais on dit que l’arrivée de la motoneige a réduit considérablement ses effectifs.

Et pour son Alimentation ??

Un apport protéinique très important doit être fourni à cette race puisqu’elle travaille beaucoup et que les Esquimaux, à la base, la nourrissaient à l’aide de viande de phoque et de poisson. Il est possible de l’habituer à consommer des croquettes industrielles dès son jeune âge si celles-ci sont bien adaptées à ses besoins nutritionnels. La consommation d’un adulte lors des journées de travail intense peut atteindre le double ou le triple de la ration habituelle.

Groenland en savoir plus..

C’est un chien amical avec tout le monde, même les gens qu’il ne connaît pas. Certains spécimens sont affectueux mais ce n’est pas une caractéristique très répandue au sein de la race. C’est un des compagnons par excellence pour les gens qui aiment la nature et la montagne. C’est un animal très travaillant, courageux et énergique.

Bien qu’il ne soit pas un bon chien de garde, il est en mesure de prévenir ses maîtres de la présence d’intrus. Ce n’est pas un aboyeur ni un mordeur ou un chien agressif. Petit bémol, toutefois : il n’entretient pas de bons rapports avec les autres animaux, avec qui il tend à se battre. Enfin, il tolère très mal qu’on tente de le tenir en laisse : c’est un chien dominant.

Unknown

L’activité physique

Cette race est reconnue pour faire des chiens de traîneaux : vous devinez donc que le chien du Groenland est infatigable et qu’il a besoin de faire du sport. Il doit faire plusieurs heures de sport par jour pour se satisfaire.

La santé

Comme la race n’est pas particulièrement connue ou populaire, elle n’a pas été victime de sur-reproduction. Cela signifie qu’elle est exempte de la majorité des maladies et troubles de santé héréditaires qui touchent généralement les chiens de race.

Il faut tout de même noter que le groenlandais a de la difficulté avec la chaleur. Les grands chiens ont aussi des problèmes fréquents avec leurs hanches, donc gardez l’oeil ouvert face à la dysplasie de la hanche.

Pour Son éducation

Pour mitiger son caractère fort, il faut lui prodiguer une éducation ferme et déterminée. Faites-lui comprendre que vous êtes chef de la meute et qu’il ne peut se permettre de dominer la hiérarchie. Commencez sa socialisation rapidement et mettez-y beaucoup d’efforts, spécialement s’il aura à côtoyer d’autres congénères.

L’entretien et le toilettage

Un toilettage attentif n’est pas nécessaire pour le Groenlandais : un brossage hebdomadaire suffira amplement. À l’occasion, pensez à démêler son poil en profondeur : il est, après tout, très épais. Comme cette race n’apprécie pas qu’on prenne trop soin d’elle, tentez de l’habituer assez jeune à vos soins. L’été, en période de canicule, il peut être pertinent d’alléger son poil pour lui permettre de respirer un peu mieux.

Inspectez et nettoyez ses oreilles à chaque semaine pour limiter les risques d’infections. Entretenez ses griffes au besoin, si vous les entendez claquer sur les parquets. Enfin, brossez-lui les dents deux à trois fois par semaine ou donnez-lui au minimum des gâteries qui aideront à déloger le tartre dentaire.

 

http://educadog-lesherbiers.e-monsite.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s